La Crypte et les tombeaux

La crypte
La crypte

La crypte vit le jour pendant la toute première phase de la construction de la cathédrale et est encore la plus grande crypte-halle de style roman que l’on connaisse jusqu’à aujourd’hui. L’ensemble de la construction, avec ses espaces intérieurs, adaptés de manière optimale les uns aux autres, avec ses symétries et ses divisions est le symbole de l’ordre divin.

La Cathédrale de Spire abrite les sépultures de plusieurs dynasties de souverains et ainsi le symbole de l’Empire au Moyen Âge. De la crypte, on empreinte une entrée vers l’ouest pour se rendre aux tombeaux. Les tombeaux furent ordonnés et recouverts de voûtes dans les années 1900 à 1906 tel qu’on les voit aujourd’hui

Les tombeaux
Les tombeaux

La salle impériale située au-dessus du vestibule de la cathédrale auberge neuf fresques monumentales du peintre Jean-Baptiste Schraudolph qui étaient exposées autrefois sur les murs du transept. Dans le cadre de la grande intervention de restauration de la cathédrale, elles ont été retirées de cet endroit au milieu du 20ème siècle et mises en dépôt dans un premier temps. En 2012, elles reprirent leur place dans la cathédrale, dans la salle impériale réaménagée complètement à cet effet. Les peintures représentent des scènes de la vie de Saint Bernard de Clairvaux, du protomartyr Saint Etienne et du pape Etienne 1er dont on vénère la relique de sa tête dans la cathédrale. La plus fameuse de ces peintures est celle du « couronnement de la Vierge Marie ». Elle fut exposée jusqu’en 1957 dans l’abside du chœur et occupe une surface de 70m2.

Dans la tour sud-ouest, une plateforme panoramique se trouve à quelques 60 mètres de hauteur. L’entrée pour y accéder se trouve dans le vestibule de la cathédrale et un escalier de 90 marches mène tout d’abord à la salle impériale. De là, il faut gravir 214 autres marches pour atteindre le sommet de la tour. Par un nouvel escalier en béton se terminant par un escalier en acier, avec un peu d’endurance, on arrive facilement en haut.

 

De cette plateforme, on jouit d’un unique panorama circulaire sur la ville de Spire et la vallée du Rhin. Les jours de bonne visibilité, le regard peut s’étendre jusqu’à une distance de plus de 50 kilomètres.

La galerie naine

La galerie naine de la cathédrale est un élément prééminent de la cathédrale romane. C’est la première fois dans l’histoire de l’architecture qu’un bâtiment est entouré dans son ensemble par une galerie à arcades sous la jonction du toit. Après être apparue tout d’abord à Trèves et Spire en tant qu’élément de style de l’art de l’architecture romane, la galerie naine s’est répandue dans toute l’Europe centrale.

Le Chapitre de la cathédrale a pris la décision de permettre l’accès à la galerie naine aux groupes de visiteurs sous des conditions particulières. Le but de cette offre est de sensibiliser les amis de la cathédrale à l’important défi que représente son entretien. L’histoire de la construction de la cathédrale et de sa conservation constitue ainsi le thème principal de cette visite qui dure environ une heure et qui est proposée à des groupes de cinq personnes au maximum. La conception de la construction est intégrée dans la dimension spirituelle et historique. Le nombre de visites a été limité afin que ni la dignité du lieu, ni la substance de construction ne soient endommagés lors du parcours de la galerie. Les visiteurs sont accompagnés par des guides de la cathédrale disposant d’une formation spéciale. La sécurité des visiteurs est assurée par une installation de cordage qui a été mise en place en 2013 dans le cadre de travaux de révision dans la cathédrale.

Une visite de la galerie naine impose des exigences particulières aux participants et aux guides qui les accompagnent. Ceux-ci doivent consulter au préalable les conditions des visites guidées, fixées dans les conditions générales, et certifier par écrit qu’ils en ont pris connaissance. La phobie des hauteurs ainsi que les  handicaps corporels sont des motifs de refus de participation à la visite. La taxe allant au bénéfice de la conservation de la cathédrale s’élève à 400 Euros par groupe, ce qui correspond à 80 Euros par participant lorsque cinq personnes au maximum participent à la visite. La visite de la galerie naine est possible du mois d’avril au mois d’octobre. Veuillez nous contacter à l’adresse suivante: domfuehrungen@bistum-speyer.de